Désactiver le fond sonore

The All & Nothing Show. Après un premier album et une centaine de dates en Belgique, France, Suisse et même en Grèce, l'OMP (l'Orchestre du Mouvement Perpétuel) s'est lancé de nouveaux défis.

Si tout a commencé en 2004 avec l'interaction entre l'electro groove, un piano à queue et une folle énergie scénique, l'OMP voulait retrouver cette énergie dans un deuxième album.

Très rapidement, telle une évidence, la coopération avec une section rythmique (basse et baterie) s'est imposée. S'est ainsi renforcé le duel de la puissance du groove de Peter Bultink et du raffinement des mélodies.

"The All & Nothing Show" est né d'esquisses électroniques et de samples créés par Peter Bultink et retravaillés en collaboration avec le producteur Serge Feys (T.C. Matic, Arno). Plusieurs journées de démo sessions ont ensuite été organisées à Ostende. Les sons électroniques passant en boucle, les musiciens avaient pour mission explicite de laisser libre cours à leur personnalité et leur créativité.

En line up : Alejandro Petrasso au piano, Mirko Banovic à la basse (Arno, Bashung, ...), Lode Vercampt au violoncelle (Jo Lemaire, Deus, ...) et Marcus Weymare à la batterie (Maurane, Sttellla, ...)

Les sessions ont alors été enregistrées, coupées et samplées avant d'entamer les enregistrements au studio Caraïbes de Bruxelles en mars 2007.

Peter et Serge Feys se sont rendus dans la banlieue parisienne, à Puteaux, ville de Marcel Duchamps, pour mixer l'album avec Gilles Martin (Deus, Zita Swoon, Tuxedomoon, ...)

C'est finalement à Bruxelles, en août 2007 que s'est terminé le travail avec le mastering musclé de Rudy Coclet.

Pour les textes, Peter s'est plongé dans l'extraordinaire univers de son maître à penser, le génial Robert Filliou et des taoïstes chinois. Il les a une fois de plus coécrits avec Pauline Tilmant.